Reportage – Le compost en résidence, c’est possible !

Comment fait-on pour mettre en place un projet de compost collectif ? A l’occasion de la semaine nationale de compostage, Etik & Act est allée rencontrer, avec notre expert en compostage Patrick Contet, des habitants d’une résidence du Vésinet. Ils ont bénéficié de formations et de composteurs fournis par la communauté d’agglomération des boucles de Seine (CASGBS), dont la ville dépend. Reportage en images et en vidéos.

 

Les 3 étapes essentielles du projet

1 Première étape : le projet doit être présenté aux membres du conseil syndical, pour pouvoir ensuite être voté lors d’une Assemblée Générale.

2 Deuxième étape. C’est après cette démarche que le CASGBS fournit un  « kit de départ d’installation » avec des bio-seaux : formation, suivi et assistance pendant un cycle de compostage sont assurés (voir les liens utiles en fin d’article). Ce kit est payant, mais cela vaut le coup : pour la résidence du Vésinet, comptant 44 foyers, il est revenu à 5 € / appartement.

3 Troisième étape, la désignation des référents de site : ils sont formés, transmettent et coordonnent les actions nécessaires.

Les habitants de la résidence du Vésinet en ont fait un véritable événement. Une « formation » de départ d’une heure sur les bases du compostage partagé en même temps qu’était organisé un goûter. Chacun a signé une charte pour signifier son engagement.

En 6 mois, un compost prêt à l’emploi au Vésinet

Voici le calendrier adopté par la résidence du Vésinet

  • 21 octobre 2017 : installation des bacs composteurs et formation des habitants
  • 9 décembre 2017 : transfert du bac d’apport plein dans le bac de maturation. Ce moment de transfert, accompagné par un guide composteur de l’école du compost, permet de faire un état des lieux et de pouvoir profiter de conseils adaptés et astuces pour une amélioration du compostage.
  • Vidé, le bac d’apport peut de nouveau être rempli avec les biodéchets
  • 27 janvier 2018 : 2ème transfert dans le bac final de maturation
  • Avril 2018 : le compost est presque prêt à être utilisé !

-> Dans cette résidence, à ce jour, 18 foyers sur 44 participent au compost collectif et 5 habitants sont référents. Les gains du compost partagé : la réduction des poubelles (environ 40 % en poids), un projet commun qui crée du lien social avec des événements associés, un apprentissage de règles de la nature …et le plaisir ! La prochaine étape ? Créer un potager partagé avec les bienfaits du compost.

EN VIDEO Les habitants référents de la résidence du Vésinet évaluent la qualité de leur compost

 

 

BON A SAVOIR ! Les règles du compostage collectif sont un peu différentes de celui dit « individuel ». Il ne faut alimenter le compost qu’en végétal ! Pas de pain, pâtes, riz… ni produits dits « transformés » car cela attire les animaux. Les boîtes d’œufs sont acceptées si elles sont découpées en petits morceaux, de même certains mouchoirs et essuie-tout, mais sans encre. Une attention particulière doit aussi être portée aux étiquettes apposées sur les fruits et légumes.  Et pas de sac en plastique, même biodégradables – ils ne le sont que de manière industrielle. 

 bio-seau
Un bio-seau remplit de déchets végétaux de la maison à côté d’un composteur

Un tas de feuilles mortes, qui représente la matière sèche, doit être disponible à côté du composteur pour alterner les couches avec les biodéchets et accélérer ainsi la décomposition. Bien mélanger et aérer le compost sont indispensables.

Par ailleurs, plusieurs bacs sont nécessaires car l’idée est de pouvoir obtenir une terre utilisable en une année environ.

compostage collectif
Les différents bacs de compostage en bois installés dans la résidence du Vésinet


Le principe de décomposition des déchets organiques est basé sur la présence de micro-organismes de champignons et de bactéries avec de l’oxygène et de l’eau.

 

4 conseils Etik & Act pour mener un projet similaire

-Etablir un questionnaire ou sondage, discuter, informer en amont du projet pour obtenir l’adhésion du plus grand nombre d’habitants.

-Une fois le projet mis en place, créer une dynamique, via des événements, autour des moments importants (installation des composteurs, formation, transfert du bac d’apport….)

-Créer un blog dédié pour informer, rappeler les règles du bon compostage, annoncer les événements, etc.

-Allier compostage collectif et potager si la place le permet. Les habitants doivent profiter de leurs efforts de recyclage. C’est l’occasion aussi de séances pédagogiques et ludiques avec les enfants et les seniors.

 

Les liens Internet, coordonnées et infos utiles

Des informations sur le compostage en immeuble  http://www.saintgermainbouclesdeseine.fr/environnement/le-compostage-et-le-paillage/faites-votre-compost/le-compostage-en-immeuble/

Le blog du Réseau Compost en Seine

http://compostenseine.over-blog.com/

Coordonnées de la CASGBS

Mail : compostage@casgbs.fr

Tél. : 01 30 09 75 36.

Dynamique locale autour du compostage du territoire de la Communauté d’Agglomération Saint Germain Boucles de Seine
Carrières-sur-Seine, Chatou, Croissy-sur-Seine, Houilles, Montesson, Sartrouville, Le Vésinet, Maisons-Laffite, Le Mesnil Le Roi, Saint Germain en Laye, Aigremont, Chambourcy, Fourqueux, L’Etang La Ville, Mareil Marly, Marly le Roi, Le Pecq, Le Port Marly, Louveciennes et Bezons.

 

Auteurs : Mélanie Toussaint et Juliette Paoli

Leave a Reply