Une puce peut en cacher une autre !

Max
Lorsque Max, notre Jack Russell est arrivé dans notre vie, j’étais peu attentive encore aux produits antiparasitaires, autres que ceux proposés en version collier ou spray.
Cette odeur de collier m’était presque devenue habituelle car nous possédions dans la famille chacun des animaux. Chaque logement avait son insecticide diffusé progressivement par le principe actif de ce collier et donc très nuisible pour l’environnement, l’animal et l’Homme.
« En 2012, l’Agence nationale du médicament vétérinaire a suspendu en France la commercialisation de nombreux colliers antiparasitaires dont les principes actifs sont le dimpylate, le propoxur et le tétrachlorvinphos. Une décision intervenant après l’étude de l’ANSE révélant « des risques potentiels en cas d’exposition chronique, sur le long terme, par voie cutanée chez l’utilisateur et plus particulièrement chez l’enfant » sources du site sciences et avenirs (juillet 2016) »
Progressivement, je me suis dirigée vers une alternative naturelle pour traiter mes animaux.
J’ai pu tester le vinaigre blanc qui marche vraiment très bien et respecte l’animal, l’Homme et son environnement.

Il vous faut :

 – Du vinaigre blanc
 –  Un bol d’eau
 – Un gant
 – Un animal 🙂
Pour cela, je versais une cuillère à soupe de vinaigre blanc dans un bol d’eau puis à l’aide d’un gant de toilette que j’avais trempé dans l’eau vinaigrée et essoré je brossais le poil de Max en évitant soigneusement, les muqueuses, l’anus et les parties de son corps fragilisées par de longues séances de « grattages ».
Attention de ne pas utiliser le vinaigre pur et de ne pas tremper votre animal directement dedans. Je sais cela peut paraître « bête » de le rappeler mais soyons prudents !
Ce traitement doit être légèrement appliqué sur le poil de l’animal et non à forte dose sur la peau, au risque de devenir toxique. Ne soyez pas tenté d’utiliser ou d’ajouter des huiles essentielles car elle peuvent être mal tolérées en application directe. Ils ne disposent pas d’enzymes capables de dégrader les phénols qui restent donc stockés dans les reins (surtout pour les chats).
Pour un traitement préventif début avril, vous pouvez effectuer cette opération une fois par semaine pendant un mois minimum.
Si votre animal est déjà infecté, effectuez ce brossage à l’extérieur pour éviter de voir les puces fuir son pelage dès le début du brossage et investir votre maison.
Il existe probablement d’autres traitements naturels, mais je n’ai pu tester que celui-là.

 

Complément d’info : La terre diatomée constitue également un bon antiparasitaire, 100% efficace et naturel. Cette terre a été testée sur Violette, le chat de Marine Etik et Act. Pour son utilisation je vous conseille d’aller sur le site http://terrediatomee.fr/traitement-anti-puce-naturel/

 

Texte rédigé par Vanessa en Harmony

Leave a Reply