En exil sur l’eau

Le naufrage de Standard-Island, illustration de Léon Benett dans le roman "L’Ile à l’Hélice", de Jules Verne
Le naufrage de Standard-Island, illustration de Léon Benett dans le roman « L’Ile à l’Hélice », de Jules Verne
Face à la mer qui va grignoter les terres, la solution des île flottantes ? Cela ne résout pas le problème de fond : celui de la montée des océans liée au réchauffement climatique. Ni celui, au passage, de l’empoisonnement des mers, avec 8 millions de tonnes de déchets plastiques qui s’y retrouvent chaque année…   Mais alors que nous nous inquiétons de ces menaces, des chercheurs imaginent déjà des refuges sur l’eau, faits de béton et d’acier et destinés à accueillir des habitations.
Les eaux pourraient monter d’un mètre au moins, d’ici un ou deux siècles. En France, la Camargue et l’estuaire de la Gironde, la vallée de l’Adour, la Vendée, le littoral de la Charente-Maritime ou encore les côtes du Pas-de-Calais finiront-ils submergés ? Les pionniers du combat contre la mer en Europe, alias les Néerlandais, envisagent déjà, eux, un exil vers l’eau.
Elévation, et rehaussement, de digues, pompage de sable : ces techniques ne seront plus efficaces. « En ces temps de hausse du niveau de la mer, de villes surpeuplées et du nombre grandissant d’activités en mer, rehausser les digues et pomper le sable n’est peut-être pas la solution la plus efficace« , estime Olaf Waals, chargé du département Offshore de l’Institut de Recherche maritime des Pays-Bas (MARIN). Il est responsable du projet d’une île flottante géante accueillant habitations mais aussi activités aquacoles, ports, etc., présenté la semaine dernière.
D’ici dix à vingt ans, le projet pourrait littéralement sortir des eaux. 1,5 kilomètre sur deux, ancré au fond de la mer et rassemblant des triangles flottants (87 en tout) de béton et d’acier. Reste à régler nombre de problèmes : résister aux conditions météorologiques et aux vagues, produire de l’énergie, de l’eau potable, traiter les déchets et considérer les conséquences sur la vie maritime…
Un projet similaire est préparé à Tahihi, en République des Maldives, etc. Dubaï a déjà construit au large des îles artificielles pour milliardaires…
  • Pour vous faire une idée des terres qui pourraient être envahies par les eaux dans le monde, rendez-vous sur ce simulateur en ligne conçu avec des données de la Nasa
  • Et cet été, profitez-en pour lire ou relire « L’Ile à l’hélice », de Jules Verne, où il est déjà question d’îles flottantes…

 

Texte de Juliette – Madame de Mesnage

Les tâches ménagères ne sont pas sans noblesse

Etik&Act

Leave a Reply