Conférence sur les plantes sauvages : retour en image sur la planète verte

Une petite trentaine de personnes sont venues assister à la première conférence sur les plantes sauvages de Louveciennes organisée par l’association Etike et Act, et menée par Juliette Paoli. Un public intéressé et passionnant.

Le public s’installe doucement dans la salle que la médiathèque de Louveciennes a mis gracieusement à disposition de l’association Etik et Act. Presque autant d’hommes que de femmes !

 

Au programme, chiffres à la clé sourcés : l’état de la « planète verte » : combien de plantes dans le monde ? Combien d’entre elles menacées ? Quelle est la part pour la France et l’Ile-de-France ? Quels sont leurs différents usages ?

Quelques chiffres pour celles et ceux qui n’ont pu venir à la conférence.

 

Des plantes menacées : le risque concernerait près
d’une plante sur cinq dans le monde 

Projection d’une première vidéo de 8 minutes sur les plantes sauvages du territoire de Louveciennes (en ville, dans les parcs et en forêt) à partir de très nombreuses photos prises en avril-mai 2018. Quelques-unes des plantes de Louveciennes photographiées présentes dans cette vidéo bénéficient d’un statut réglementaire, le saviez-vous ?

  • Allium ursinum L., alias l’Ail des ours
  • Ornithogalum umbellatum L. ou Dame-de-onze-heures
  • Asplenium scolopendrium L. ou Scolopendre
La jolie dame-de-onze-heures

 

La projection d’une seconde vidéo de 4 minutes s’est concentrée sur ces plantes qualifiées mal propos de mauvaises herbes, et a révélé leurs petits secrets : quels sont leurs surnoms, quels petits bobos soignent-elles, quelles sont celles comestibles?, etc  La Peau de crapaud, la Salade de taupe, la Traînasse, la Bourrue ou encore le Poil de goret se sont dévoilés…

La Porcelle, alias la Peau de crapaud, est couverte de petites verrues et de poils, d’où son surnom

 

JP

Leave a Reply